Fr Nl En
Les trottinettes électriques :  Quelles assurances ? Quelles responsabilités ?

Les trottinettes électriques : Quelles assurances ? Quelles responsabilités ?

Publié le : 01/04/2020 01 avril avr. 04 2020

Les trottinettes électriques connaissent un succès grandissant.
Leur usage n’est néanmoins pas sans danger.
Une analyse des assurances adéquates et des responsabilités encourues s’impose.
Il convient de distinguer selon qu’on loue la trottinette utilisée, ou pas.

1)    Trottinettes non louées

Pour les dommages causés par le pilote de la trottinette à autrui :

Depuis 2019, le nouvel article 2bis de la loi du 21 novembre 1989 1 prévoit qu’il ne faut plus assurer, en RC auto, « les véhicules automoteurs », c’est-à-dire ceux qui se meuvent par une force mécanique, dont la vitesse ne dépasse pas 25 km/h.

Les trottinettes électriques sont visées par cette disposition.

Par conséquent, les dommages causés à des tiers, résultant d’accidents, impliquant une trottinette électrique sont couverts par l’assurance RC vie privée du conducteur, que l’on appelle communément l’assurance « RC familiale », à condition que le conducteur malheureux ait pris soin de souscrire cette garantie.

Pour rappel, l’assurance « RC Familiale » couvre les dommages causés à des tiers, que ces dommages soient matériels (tels que les dégâts causés au véhicule d’un tiers) ou corporels (telles que des blessures, des lésions).

La souscription de ce type d’assurance n’est pas obligatoire.

Si le conducteur de la trottinette est responsable du sinistre et n’est pas assuré en « RC familiale », la victime peut s’adresser au responsable de l’accident pour obtenir réparation de ses dommages.  Pour se prémunir comme une éventuelle insolvabilité du responsable, elle peut aussi s’adresser au Fonds commun de garantie belge, lequel indemnisera alors la victime (pour plus d’infos sur le Fonds, cliquez ici. 3

Le Fond commun de garantie belge, s’il est sollicité et après avoir indemnisé la victime, aura alors un droit de recours contre la personne responsable de l’accident, à savoir le conducteur de la trottinette, à hauteur des montants décaissés 4.

Pour les dommages et blessures subies par le pilote de la trottinette :

Le conducteur de la trottinette est un « usager faible » au sens de l’article 29bis de la loi du 21 novembre 1989 5.

Cela signifie qu’en cas d’accident impliquant un véhicule automoteur, les lésions corporelles du conducteur de la trottinette et les dommages à ses vêtements seront indemnisés par l’assurance RC auto du véhicule impliqué dans l’accident 6.

Toutefois, la loi sur les usagers faibles ne trouve pas à s’appliquer pour la victime d’un accident causé par une autre trottinette électrique 7.

Dans ce dernier cas, la question de responsabilité devra être élucidée et l’assureur « RC familiale » du responsable devrait indemniser la victime de l’accident. Dans le cas où le responsable n’a pas contracté d’assurance RC familiale, le Fonds Commun de garantie belge pourra décider d’indemniser le blessé non fautif  8 si le responsable est par exemple insolvable.
 

2)    Trottinettes louées
 

Lorsque l’on roule avec une trottinette louée, comme il est devenu courant en ville, le conducteur est généralement couvert par l’assurance de l’opérateur pour les dommages causés à autrui, sous déduction d’une franchise éventuelle, à la condition que l’opérateur ait souscrit une telle assurance.

De nombreux opérateurs de trottinettes électriques n’incluent pas nécessairement d’assurance dans leurs services.

C’est alors aux utilisateurs de s’en préoccuper, d’où l’importance de bien lire les conditions d’utilisation des trottinettes avant de s’en servir !

Dans le cas où l’opérateur n’a pas contracté d’assurance, les mêmes règles que pour les trottinettes non louées s’appliquent.  

Pour être mieux informés, l’idéal est bien évidemment de prendre contact avec un professionnel, qu’il soit avocat, courtier d’assurance ou assureur !

1 Inséré par l’article 43 de la loi du 2 mai 2019 portant des dispositions diverses en matière d’économie, M.B., 22 mai 2019.
2 En vertu de l’article 19 bis -11, §1, 9°, tel que modifié par l’article 44 de la loi du 2 mai 2019.
3 En vertu de l’article 19 bis -11, §1, 9°, tel que modifié par l’article 44 de la loi du 2 mai 2019.
4 En vertu de l’article 19 bis -14, §1 de la loi du 21 novembre 1989.
5 R. ROBAYE, « Les nouveaux engins de circulation (monoroues, trottinettes, vélos électriques…) : réglementation et assurances », Actualités du tribunal de police, A. CATALDO (dir.), Limal, Anthémis, 2019, p. 95.
6 Il est nécessaire de cependant relever que la doctrine et la jurisprudence ne sont pas unanimes sur ce point, et que des controverses subsistent encore aujourd’hui sur la question de savoir si les conducteurs de trottinettes peuvent être considérés comme usagers faibles
7 En vertu de l’article 29 bis §3, tel que modifié par l’article 46 de la loi du 2 mai 2019.
8 En vertu de l’article 19 bis -11, §1, 9°, tel que modifié par l’article 44 de la loi du 2 mai 2019.

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Information close
Informations pratiques en lien avec le COVID-19 :

Après avoir continué à travailler 100% à distance, l’équipe d’avocats et de collaborateurs réintègre les locaux, dans le respect des règles d’hygiène et de distanciation sociale pour la protection de tou.te.s.

Chaque membre de l’équipe travaillant sur site dispose d’une distance de sécurité d’au moins 1,50 mètre de ses collègues et est invité à se laver régulièrement les mains au savon liquide et à l’eau, mais aussi à se les désinfecter avec des gels ad hoc. 

Les rendez-vous avec les clients à distance (par TEAMS ou SKYPE) restent la voie privilégiée.

Si un rendez-vous en présentiel est nécessaire, la salle d’attente et la salle de rendez-vous seront désinfectées et préalablement aérées.

Pour les visiteurs, le protocole suivant doit être respecté :
  1. Si vous avez la moindre suspicion d’être infecté par le Covid-19 (fièvre, toux, fatigue…), annulez votre rendez-vous et ne vous présentez pas au cabinet.
  2. Soyez à l’heure. Tout retard nous obligera à annuler votre rendez-vous puisque des temps d’attente et de ventilation entre chaque rendez-vous doivent être respectés.
  3. Présentez-vous seul, sans accompagnant.
  4. Le port du masque FFP2, FFP3, chirurgical ou en tissu est obligatoire pour entrer et rester au cabinet.
  5. La désinfection des mains est obligatoire au moyen du gel hydroalcoolique disponible à l’entrée du cabinet.
C’est ensemble que nous pourrons vaincre le virus.

Prenez soin de vous.

À très bientôt !

Ok